Top

Italie

Les petites jambes en Italie !

Ah l’Italie ! Ses couleurs éclatantes, son patrimoine qui n’a pas d’âge, ses accents chantants, sa gastronomie orgasmique… C’est un des plus beaux pays du Monde selon moi, en tout cas il a tout pour plaire : soleil, nature, vieilles pierres, pastas et pizzas ! 😀 Je ne l’ai pas encore assez exploré à mon goût car il faut une vie pour le découvrir je pense ! Seuls 3 voyages au compteur pour moi, et uniquement dans le Nord du pays, que je compte bien partager avec vous !

Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton.

Proverbe italien

Mes voyages en Italie

Mes 3 coups de coeur en Italie

Venise
Italie - Coucher de soleil sur le Grand Canal de Venise

Pour ses chemins de traverse, ponts et canaux qui n’en finissent pas, et son coucher de soleil sur le Grand Canal

L'île de Murano
Italie - Maisons colorées sur l'île de Murano

Pour ses maisons colorées, sa sérénité absolue, et ses souffleurs de verre à chaque coin de rue

Les Cinque Terre
Italie - Village perché sur la falaise au parc des Cinque Terre

Pour ses villages colorés accrochés à la falaise et ses criques aux eaux cristallines

Quand voyager en Italie ?

  • Mi-novembre à mi-mars : froid (5-10°C), risque de pluie modéré (30%). Cette saison n’est pas ultra conseillée, sauf pour les Alpes et les Dolomites où la saison bat son plein.
  • Mars à juin et septembre à novembre : doux (15-25°C) et ensoleillé, risque de pluie modéré (30%). La campagne est magnifique, les températures douces sont parfaites pour se promener, et il y a assez peu de touristes.
  • Juillet et août : chaud (25-30°C) et ensoleillé, peu de risque de pluie. Saison idéale pour profiter des plages, mais un peu chaude pour randonner, et surtout beaucoup (trop) de touristes (les routes et les sites touristiques sont bondés). De plus, les Italiens partent massivement en vacances donc nombre de commerces ferment leurs portes.

Quel budget prévoir si vous voyagez en Italie ?

$$$ 75/100

Le coût de la vie en Italie est un peu moins élevé qu’en France, d’environ 10%. L’hébergement est le plus gros poste de dépense, et les tarifs varient beaucoup suivant la saison : pour les petits budgets, évitez juillet-août ! Niveau nourriture, les prix sont assez similaires à la France. Et niveau culture, la plupart des grandes villes proposent des pass combinés qui permettent de réduire les dépenses.

Instant culture pour approfondir

Le mot

– Dolce Vita –

La dolce vita en Italie, c’est un art de vivre, une philosophie que les Italiens s’appliquent au quotidien. C’est prendre le temps de s’arrêter pour savourer l’instant présent, flâner dans des ruelles pavées, manger une glace sur un banc en regardant les gens passer. Mais c’est aussi la vie trépidante, discuter, s’emporter, parler fort, rire aux éclats… La dolce vita, c’est une vie d’insouciance, d’amour, d’eau fraîche et de bonnes choses à manger !

Un peu de lecture

Italie - Livre - La vie mensongère des adultes, Elena Ferrante

« La vie mensongère des adultes », c’est l’histoire d’une adolescente napolitaine, Giovanna, qui va se retrouvée arrachée au doux cocon de l’enfance par une conversation qu’elle surprend et dans laquelle son père la compare à Vittoria, sa tante dont elle ne sait pratiquement rien, sinon la haine et la peur qu’elle évoque à ses parents. Cette phrase, cette comparaison, va hanter l’adolescente, qui va chercher à en savoir plus sur cette tante, et décide de la contacter pour la rencontrer. Elle descend alors des hauteurs de Naples pour découvrir les quartiers pauvres de la ville, un autre univers social où l’on parle une autre langue, dialectale, et une façon d’être plus spontanée et « brute ». Vittoria va chercher à lui ouvrir les yeux sur les mensonges et les hypocrisies sur lesquels s’est bâtie la vie de ses parents, et Giovanna va se retrouvée déchirée entre la loyauté pour ses parents et celle pour sa tante qu’elle admire, deux milieux sociaux, deux visages de la ville comme deux aspects de son identité qu’elle va tenter de concilier. Mais comment grandir et se construire lorsque les fondations tremblent ?

Elena Ferrante, l’autrice de ce roman, m’a profondément impressionnée par sa capacité à analyser, à disséquer la dimension psychologique de ses personnages, avec une plongée passionnante dans les zones troubles de l’adolescence, les pulsions de vie de d’autodestruction, et la construction de la personnalité au travers des désillusions rencontrées. Grâce à cette écriture d’une puissante vérité sociologique et psychologique, Elena Ferrante arrive à construire une intrigue captivante à partir de ce qui pourrait sembler presque rien, et la narration par le personnage de Giovanna, dont la lucidité est assez décapante, rend la lecture délicieusement addictive !

Italie - Livre - Le soleil des Scorta, Laurent Gaudé

« Le soleil des Scorta » nous plonge dans le destin d’une famille du Sud de l’Italie, les Scorta, très attachée à sa terre aride de Montepuccio. Trois générations de Scorta sont confessées au curé du village par Carmela, la matriarche, avant de rendre l’âme. Entre misère, voyage à New York, contrebande et ouverture du premier bureau de tabac de Montepuccio, chaque événement de la vie des Scorta est marqué par leur goût du travail et de la sueur, par cet attachement viscéral à cette terre qui n’offre rien d’autre que la misère, et par la fierté de porter ce nom de famille qui les unit plus que jamais.

Laurent Gaudé nous transporte dans les Pouilles, cette région située dans le talon de la botte italienne : le soleil brûlant, on le sent presque sur notre peau ! Le village de Montepuccio, on l’imagine avec ses cailloux, sa sécheresse, ses vieilles bâtisses et le jaune éclatant de la grande place, les oliviers à perte de vue… Son écriture est juste, presque chirurgicale, et on sent tout l’amour qu’il porte à ce pays (celui de sa femme). Il nous délivre là des réflexions sur le sens de la famille, la transmission entre les générations et le poids de l’héritage familial, la mort, le sentiment d’appartenance à une terre… Alors certes, raconter la vie de 3 générations en 250 pages était un peu ambitieux et il fallait bien s’attendre à certaines économies dans la narration et notamment à des personnages trop peu exploités, mais « Le soleil des Scorta » mérite allègrement son prix Goncourt !

A regarder pour vous faire une idée

Film

Italie - Film - Call me by your name

Adapté du roman « Appelle-moi par ton nom » d’André Aciman, le film « Call me by your name » se déroule dans la Lombardie des années 1980, où la famille Perlman passe tous les étés dans la demeure familiale. Le père est américain et professeur d’archéologie et d’histoire de l’art, la mère est franco-italienne et traductrice de profession, et leur fils Elio, 17 ans, baigne dans cet univers érudit et polyglotte, et se passionne pour la musicologie. Les vacances estivales de l’année 1983 vont être bouleversées par l’arrivée d’Oliver, un jeune homme blond aux allures de statue grecque, doctorant en archéologie, qui vient passer l’été chez les Perlman pour assister le père dans ses recherches. Entre Elio et lui, l’attraction est immédiate et un double-jeu s’installe entre eux. Oliver mène le jeu, soufflant le chaud et le froid, et instaurant ses propres règles : à l’abri des regards.

Le début du film m’a paru un peu lent, les dialogues tournent beaucoup autour du pot et on ressent bien la latence des chaudes journées d’été… Et puis petit à petit, cette latence se transforme en langueur poétique, en sensualité profonde, et cette fable initiatique prend son envol. L’été ennuyeux devient soudain palpitant et tout comme les personnages on aimerait qu’il dure toujours. Les acteurs sont magnifiques, et notamment Timothée Chalamet qui joue le jeune Elio, solaire et qui nous touche par sa sensibilité et son désarroi face à ce premier amour inattendu. Et le réalisateur filme l’Italie des années 1980 avec autant de passion et de pudeur que les scènes d’amour. Un très beau film donc !

Film

Italie - Film - Nos meilleures années

« Nos meilleures années », c’est à l’origine un feuilleton conçu pour la télévision, mais qui a ensuite été diffusé au cinéma et fut même présenté au Festival Cannes, remportant le Prix Un Certain Regard ! Il s’agit d’un film en 2 parties de 3 heures chacune, soit une fresque de 6 heures retraçant la vie d’une famille italienne, et notamment de Nicola et Matteo, deux frères qui partagent les mêmes aspirations mais qui emprunteront des chemins bien différents. Cette saga, c’est celle d’une famille mais aussi de l’Italie toute entière : sur une quarantaine d’années, les événements familiaux (rencontres, naissances, décès…) se mêlent aux événements historiques de l’Italie (les inondations de Florence, les Brigades Rouges, la lutte contre la Mafia, l’attentat du juge Falcone, la Coupe du Monde de foot…).

Pour être honnête, je suis très surprise du prix qu’il a reçu à Cannes : pour moi, c’est un très bon téléfilm, mais il y a trop peu de recherche artistique pour en faire un chef d’œuvre du cinéma. Ca reste très classique en termes de réalisation, même si émotionnellement on est bien dans la tradition du cinéma italien, dans tout ce qu’il a de plus vivant, de tragique, de touchant et de sensible. En effet, la première partie est un peu longue, mais on est finalement emporté par ce tourbillon romanesque, on s’attache aux personnages qui grandissent, murissent, se croisent, se séparent et se retrouvent, et qui sont interprétés avec sincérité. « Nos meilleures années », c’est un film à regarder sans avoir trop d’attentes, outre celle de découvrir la chronique d’une époque, d’un pays, d’un peuple, car c’est surtout là que réside son intérêt.

Comptes à suivre

    • @italysegreta : Marina Cacciapuoti rassemble ici des beaux visuels vintage, des photos d’inspiration et des adresses d’initiés.
    • @elenabraghieri : le compte de la photographe Elena Braghieri respire la dolce vita !
    • @ig_italia : Instagram communautaire, ce compte dévoile les meilleurs spots à travers le pays.
    • @sara_izzi : une rédactrice voyage inspirée et inspirante !
    • @borghitalia : pour découvrir les plus beaux villages de la péninsule.
    • @fondoambiente : pour découvrir le patrimoine italien et s’inspirer de visites insolites. Billetterie en ligne.
    • @vivoconcerti : recense les actualités des concerts live prévus dans toute l’Italie.
    • @gambero_rosso : la plus grande maison d’édition gastronomique d’Europe, pour les recettes et news food !
    • @lacucinaitaliana : une ode à la cuisine italienne !
    • @marianna_vitale_chef : une des rares femmes chefs étoilées.
1

Partagez votre avis