Top

Suite au voyage que j’ai fait dans le Grand Sud marocain, j’ai pris un vol Marrakech-Fes et j’ai retrouvé mon amie Claire pour découvrir les médinas du Nord du pays. Claire mettait les pieds pour la première fois au Maroc, et je ne disposais que de 5 jours pour lui donner un aperçu du pays et surtout lui donner envie de revenir ! J’ai donc concocté un programme itinérant, savant mélange de culture et d’histoire, de ville et de campagne, de paysages et de saveurs. En 5 jours, nous avons découvert 3 des 4 cités impériales du Maroc : Fes, Meknes et Rabat ; et avons fait un crochet par la charmante médina bleue de Chefchaouen, perchée dans le Rif (chaîne de montagne dans le Nord du pays, bordant la Méditerranée). Le rythme fut assez soutenu : si vous avez quelques jours de plus, cela vous permettra d’apprécier un peu plus les différents lieux 😉  Nous avons fait ce voyage pendant le ramadan, et cela ne pose aucun souci, même dans le Nord du Maroc qui est plus croyant et pratiquant que le Sud : il y a des restos ouverts toute la journée.

Après mon voyage d’une semaine dans le Grand Sud marocain et un vol d’une heure entre Marrakech et Fes, j’arrive dans la cité impériale où mon amie Claire m’attend. Notre chauffeur nous emmène au riad Anata, dans la médina : très joli riad, très cosy, avec une très jolie terrasse fleurie où on nous offre un thé. Après cette petite pause, nous partons à la découverte de la médina. Elle grouille de petits stands de nourriture : pâtisseries, boucheries, jus d’orange… et de magasins de babouches, de tissus, de maroquinerie, de babioles en tous genres ! Les Fessis sont vraiment très souriants et sympas, on rigole avec plusieurs d’entre eux qui nous alpaguent dans la rue. On se balade, on visite les petites tanneries avec un mec un peu fou sur les bords mais drôle, la puanteur nous écœure un peu… On explore les ruelles, on se perd un peu, c’est vraiment immense !

Puis nous nous trouvons un petit café peu avant le ftour (rupture du jeûne). Nous nous installons en terrasse et voyons la médina s’éteindre peu à peu : les boutiques ferment les rideaux, il y a de moins en moins de monde et de bruit. Les gens transportent des bols de soupe, des pâtisseries et des dattes. L’appel à la prière retentit, les quelques hommes encore dehors se sont regroupés, mangent une datte, puis leur bol de soupe accompagné d’une chbekiya (pâtisserie typique du ramadan), boivent de l’eau et allument une cigarette. La médina est déserte ! Puis, après une quinzaine de minutes, elle reprend vie, les gens ressortent, les gamins se remettent à jouer dans les ruelles… Nous arrivons au restaurant où nous avons réservé : l’accueil est super sympa, et on déguste dans un joli jardin éclairé aux lanternes un tagine au poulet et aux poivrons et une pastilla au lait et aux amandes, accompagnés d’un verre de vin rouge marocain. Puis retour au bercail pour se glisser dans nos petits lits douillets !

Volubilis et Meknes

JOUR #2 : 20/05/2019

Après un délicieux petit déjeuner sur la terrasse, avec uniquement des produits préparés maison, nous retrouvons notre chauffeur du jour, Hamouda. Confortablement installées, nous prenons la route pour Volubilis, l’ancienne capitale de l’empire romain en Afrique. Le site est grandiose, et plutôt bien conservé. Notre guide est un petit papy pince sans rire qui nous fait beaucoup rire avec ses blagues ! Quand on lui demande pourquoi les Marocains surnomment les femmes « les gazelles », sa réponse : « c’est mieux que grosse vache non ? » Quand il fait des blagues sexistes on lui dit qu’on ne cautionne pas, du coup il en trouve des meilleures. Il est très érudit et non apprenons plein de choses. Notamment que les Romains se faisaient vomir pour mieux remanger après ! Nous visitons aussi le « baisodrum » (le bordel, blague de notre guide), dont nous retiendrons le symbole. Le site est parsemé de jolies fleurs, et il y a assez peu de touristes donc la visite est des plus agréables.

Puis direction Meknes où nous déjeunons un bon couscous de légumes avant de retrouver notre guide local, Saber. C’est un autre style : Saber est drôle malgré lui ! Il se prend pour un photographe et nous conseille des angles de vue pour nos photos ! Il n’arrête pas de répéter « jadis » et « ok c’est bon ? » après chaque explication, ça devient un comique de répétition ! Mais il a ses entrées dans la médina, nous fait rencontrer plein d’artisans et nous fait découvrir plein de lieux dans lesquels nous n’aurions sûrement pas osé nous aventurer (le four de quartier, la chaufferie du hammam…). On nous offre à chacune une pelote de fil de soie végétale, et des pâtisseries sous le marché couvert. Saber nous fait aussi visiter le grenier de la ville : imposant et très photogénique ! Et nous faisons le tour des portes magnifiques qui ornent les murailles de la ville (3 enceintes et plus de 40 km). Après quasiment 4 heures passées ensemble dans la ville de Meknes, nous quittons Saber et rentrons à Fes.

Ce soir nous changeons d’hôtel et dormons à la Maison Maure, très jolie maison au style alliant tradition et modernité. Une bonne douche s’impose, car ce soir nous dînons au Riad Fes (relais et châteaux), une institution. Nos papilles se régalent, nos yeux se délectent du cadre, au bord de la piscine, et notre ouïe profite d’un charmant concert de oud (instrument typique du Maghreb, sorte de guitare au dos rond). Après notre dîner, le maître d’hôtel nous fait visiter l’établissement, et nous accompagne jusqu’à une place où nous avons RDV avec Anass (chez qui nous avions dormi à Erfoud, aux portes du désert, et qui partage sa vie entre Fes et le Grand Sud). Il nous offre le thé dans son riad, et vers minuit nous rentrons dormir.

Fes, route vers Chefchaouen

JOUR #3 : 21/05/2019

Ahmed notre guide vient nous chercher à 9h au riad. Il s’agit d’un vrai clown ! Il croise tout le temps des gens qu’il connaît dans la médina et pousse des grands cris à chaque fois, et vas-y que ça se prend dans les bras, que ça se claque la bise, que ça se charrie ! Il n’a presque plus de dents mais sourit tout le temps ! Avec lui nous passons 4 heures à visiter la médina : la place Nejjarine, le mausolée Moulay Idriss, le foundouk (caravansérail) Barka, la place R’Cif, les tanneries (où un vieux et gentil monsieur nous explique tout le processus de tannage), le Mausolée Sidi Ahmed Tijani, la Mosquée Karaouine (fondée par une femme venue de Tunisie), le foundouk Staounyine, le Maristan Sidi Frej… Nous rendons également visite à de nombreux artisans : la visite est riche !

Nous déjeunons dans un petit resto dans la médina, très bon, copieux et pas cher du tout : 6€ pour des salades en entrée et un tajine (retrouvez toutes mes bonnes adresses sur l’appli Mapstr, @lespetitesjambes). Nous récupérons la voiture de location et partons directions Chefchaouen, la ville bleue. La 1ère heure, la route est chaotique : pas assez large pour se croiser, des bas côtés défoncés et de nombreux nids de poule. Mais elle est nickel ensuite, et les paysages sont magnifiques : terres agricoles (oliviers, colza, tournesols, blé…), montagnes, vallées parsemées de lauriers roses… Quand nous approchons de Chaouen, une odeur de haschisch se fait sentir : le Rif est une des plus grosses régions productrices !! On nous en proposera d’ailleurs lors de notre balade nocturne dans la médina (si on vous propose du chocolat, c’est de ça qu’il s’agit 😉 ) ! Notre hôte vient nous chercher à l’entrée de la ville et nous aide à monter nos valises. Nous pénétrons dans cette petite ville toute bleue, et dans notre hôtel de ce soir, tout mignon et tout kitsch : charmant ! Après un dîner bon et pas cher, nous décidons d’aller nous coucher tôt pour profiter de Chefchaouen demain matin avant que tous les touristes ne soient levés !

Chefchaouen et soirée à Rabat

JOUR #4 : 22/05/2019

Nous nous levons tôt pour partir à la découverte de Chefchaouen avant que les hordes de touristes ne débarquent. C’était sans compter sur les Chinois qui sont partout (il y a même 3 restos chinois dans la médina) ! Ils restent des plombes à se prendre en photo devant tous les coins sympas ! Du coup, nous quittons l’artère principale pour plus de tranquillité, et visitons la médina en dehors des sentiers battus. Nous enchaînons les prises de vue, car chaque coin de rue recèle de trésors. Ici comme ailleurs, il y a des chats partout ! Pas tous très bien en point, mais ils apportent une touche supplémentaire de mignonnerie !

A l’est de la médina se trouve la source qui alimente en eau toute la ville. Nous remontons à pieds le long des petites cascades et y observons les femmes qui lavent leur linge au lavoir. Des jeunes ont installé des salons de jardin les pieds dans l’eau : rafraichissant ! Nous revenons dans la médina pour boire un petit jus de fruits sur la place de la kasbah, puis retournons à l’auberge.

Nous reprenons la route direction Rabat : 4 heures de route nous attendent. La 1ère heure est plutôt agréable car encore montagneuse et les vallées remplies de lauriers roses sont vraiment magnifiques. Les 3 heures restantes sont sans grand intérêt. Nous achetons 2-3 bricoles à grignoter en route : nous nous réservons pour le repas de ce soir car nous sommes invitées pour le ftour (rupture du jeûne) dans ma famille marocaine. Notre riad dans la médina est superbe, et la piscine sur le toit est très appréciée après ce long voyage ! Puis nous nous préparons et testons le Uber marocain (Careem) : top et vraiment pas cher ! Nous sommes accueillies comme des reines chez les parents de Housna (la femme de mon cousin) : Khadija nous a particulièrement régalés (pour découvrir la recette de son fameux tajine de veau aux fruits secs, c’est par ici que ça se passe) ! Et nous passons une très bonne soirée en famille (Julien et Housna sont venus de Casa pour le dîner) !

Rabat et retour à Paris

JOUR #5 : 23/05/2019

Le petit déjeuner est gargantuesque : nous mangeons jusqu’à plus faim. Une fois de plus bien matinales, nous partons à la découverte de Rabat. Nous commençons par la tour Hassan (minaret d’une mosquée jamais terminé) et sa place des colonnades, le mausolée Mohammed V (grand-père du roi actuel), puis nous redescendons à pieds le long de la corniche jusqu’à la kasbah des oudayas que nous visitons. 2h de ballade avant de retourner au riad finir nos valises, et direction l’aéroport pour prendre notre vol retour.

Merci pour tout mon Maroc chéri, nous sommes bien tristes de te quitter… Pour mieux te retrouver, inchallah.

Partagez votre avis